Skip to content

Pierre Trigano Posts

Deux aiment Trois Et Trois aime Deux

UNE FORMULE ETHIQUE POUR L’ANALYSE DE REVES Notre école enseigne la psychanalyse symbolique de Jung, mais elle ne cesse d’être encore enseignée elle-même par le Soi, et l’expérience que je veux relater dans ce chapitre  nous montre qu’il continue à nous former pour le plus grand bénéfice de nos élèves. Il est très essentiel pour nous de reconnaître que malgré notre titre de formateurs de nos élèves, et tout comme eux, nous sommes avant tout ses élèves. Il poursuit en nous une œuvre d’initiation de longue haleine à travers les rêves et les synchronicités qu’il met sur notre route. Il est le véritable formateur, la source vivante. La singularité de la voie des rêves Lors d’une séance de supervision, une de nos élèves nous présente ce rêve d’une de ses clientes âgée de 60 ans, forte personnalité et psychothérapeute chevronnée. Il s’agissait du rêve inaugural d’une première séance d’analyse. La…

D’une psychanalyse centrée sur le symbole vivant

   J’ai esquissé dans ces pages le modèle d’une psychanalyse centrée sur les rêves de l’analysant et qui déroule son processus de rêves travaillés en rêves travaillés. Cependant, on me pose la question souvent : que se passe-t-il lorsque l’analysant n’a pas de rêves ? Il me parait important de répondre à cette question avant de clore ce livre pour en assoir son projet qui vise, au travers des rêves de Jung, à montrer l’importance et la pertinence d’une psychanalyse centrée sur le Soi comme psychanalyste réel. Le symbole est toujours présent et vivant, s’exprimant dans les rêves de l’analysant que nous recherchons prioritairement, mais aussi dans les expériences de vie réelle de l’analysant, dans la structure synchronistique de son existence relationnelle. Nous pouvons avoir recours au support symbolique du Yi King pour le conscientiser comme Jung le conseille[1]. Mais nous pouvons également contempler un évènement de la vie relationnelle réelle de…

Article sur « Psychanalyser Jung »

Par Jean Gagliardi http://voiedureve.blogspot.fr/2017/07/psychanalyser-jung.html vendredi 21 juillet 2017 Psychanalyser Jung J’ai lu récemment un livre remarquable, de ceux qui font date dans un cheminement intellectuel. Il s’agit de Psychanalyser Jung, de Pierre Trigano, paru fin 2016. Curieusement, il n’a pas reçu grande audience semble-t-il dans les milieux qui se targuent d’être jungiens. Vous devriez voir mon sourire quand je dis ce « curieusement », car il est, je l’avoue, tout à fait ironique. Le principal tort fait à Jung, mis à part de l’ignorer purement et simplement, consiste en lui dresser une statue et se cacher derrière celle-ci pour recréer une sorte de dogme. Lui-même était conscient du danger que ferait courir à son œuvre l’inévitable entreprise hagiographique de ses  disciples. Il écrivait deux ans avant sa mort à la baronne Von Der Heyt : « De folles discussions nous font voir ce qu’il adviendra de moi lorsque je serai devenu posthume. Tout ce…

Les conditions du monde futur

selon l’évangile de Thomas « Et Yeshoua leur dit : en faisant le deux un et le dedans comme le dehors, et le dehors comme le dedans, et ce qui est au-dessus comme ce qui est en-dessous, et en faisant le mâle et la femelle un, pour que le mâle ne soit plus le mâle et la femelle ne soit plus la femelle, (…) vous entrerez dans le royaume. » (loggion 22). Le « royaume » dans la culture hébraïque qui était celle de Jésus, n’est pas une notion éthérée de paradis céleste mais un projet pour une refondation de la société humaine qui n’est pas loin pour moi de ce que j’ai appelé le « monde futur » du vivre en commun. Le verbe « faire », assa, en hébreu, qui était la langue que parlait Yeshoua, peut également signifier « accomplir », et c’est cette traduction que je trouve plus juste : accomplir le deux (comme un), qui serait le…

Le Coran et les femmes

Par Pierre Trigano Les intégristes islamistes qui verrouillent le texte du Coran dans une compréhension figée depuis plusieurs siècles s’appuient sur deux de ses versets pour reléguer jusqu’à aujourd’hui les femmes à une pénible condition d’infériorité  en terre d’islam. Il est possible cependant de reprendre aujourd’hui ces textes et d’opérer un retournement libérateur de leur sens Laissez-vous labourer « Vos femmes sont pour vous un labour. Allez à votre labour comme vous le voulez. Progressez en vos personnes. Frémissez d’Allah. Sachez-le : vous le rencontrerez ! Annonce-le aux adhérents » (2, 223). Nous utilisons la traduction du Coran d’André Chouraqui. La métaphore du labour est le plus souvent comprise sexuellement : l’homme pourrait aller comme il veut à sa terre que serait sa femme pour la féconder. Celle-ci semblerait ne pas avoir voix au chapitre. Elle appartiendrait à son époux comme une propriété privée dont il pourrait disposer comme il voudrait. Le…

Donner voix à l’islam de non-violence

Retour sur l’attentat de Nice, 14 juillet 2016 Par Pierre Trigano Un détail en apparence insignifiant a tout de suite attiré mon attention dans l’horreur de l’attentat de Nice. C’est au volant d’un camion de 19 tonnes que le terroriste s’est follement et impitoyablement jeté sur une foule d’innocents. Immédiatement m’est venu en tête que 19 était la valeur numérique du nom ABEL en hébreu, selon l’ordre des valeurs par rang des lettres dans l’alphabet hébraïque. Il est en effet composé des lettres Hé (5ième lettre de l’alphabet), Beït (2ième lettre), et Lamed (12ième lettre) : 5+2+12 = 19. La racine d’Abel L’histoire biblique des 2 fils d’Adam, Caïn et Abel, à l’origine de la violence fratricide dans l’humanité, est relatée de manière très belle dans le Coran (sourate 5, 27-34, traduction Denise Masson) : « Ils offrirent chacun un sacrifice. Celui du premier fut agréé, celui de l’autre ne fut pas accepté.…